Petit rappel sur le test de paternité

Petit rappel sur le test de paternité

Aujourd’hui, qui ne connaît pas encore le test de paternité. À titre de rappel, il s’agit d’un test destiné à déterminer l’existence ou non de lien de parenté ou de filiation entre deux individus. Comme son nom l’indique, il est la plupart du temps utilisé pour confirmer si le présumé père est bien le géniteur d’un enfant.

Pour simplifier, il s’agit de comparer l’adn de ces deux individus afin de vérifier s’il y a un lien de filiation entre eux ou non. Si on estime de 1 000 par an le nombre de tests autorisés par la justice française, celui qui est réalisé hors de tout cadre légal dans les laboratoires à l’étranger s’élèverait à plus de 20 000. Car il convient de souligner que le test de paternité fait l’objet d’une réglementation très stricte et ne peut être pratiqué que dans des cas précis. Il faut, en effet, qu’il soit effectué dans le cadre d’une procédure judiciaire qui cherche à contester ou établir un lien de filiation. Il est également possible de demander au tribunal de grande instance de faire test dans le but d’obtenir ou de supprimer des subsides.

Test de paternité : un outil à la fois simple et efficace

Le fait de réaliser un test de paternité hors de ce contexte juridique expose les contrevenants à payer des amendes de 15 000 € ainsi qu’une peine d’un an d’emprisonnement, selon l’article 226-28 du Code pénal. Cependant, nous venons de voir qu’un grand nombre de nos compatriotes n’hésitent pas à braver la loi pour faire un test adn auprès de laboratoires étrangers. Cette solution présente en effet l’avantage d’être à la fois rapide, facile à mettre en œuvre et moins onéreux. Il convient en effet de souligner qu’une dizaine de jours après l’envoi des échantillons au laboratoire, vous obtenez le résultat.

En outre, il n’est pas nécessaire de savoir au préalable comment faire un test de paternité puisque le mode d’emploi du kit est livré avec celui-ci. Enfin, le test de paternité pratiqué en France après obtention d’une ordonnance coûte la plupart du temps cher, car il faut obligatoirement passer par un avocat. Or, si vous effectuez ce même test dans un laboratoire en Espagne, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Allemagne ou dans un autre pays européen, vous allez débourser environ 150 €. Et dans le cas où il s’agit d’un test prénatal, votre facture pourra s’élever à 1 200 €.

Connaître ses origines grâce au test de paternité

Si le test de paternité est généralement réalisé pour déterminer si un père est vraiment le géniteur de son enfant, il convient de noter qu’il peut également être utilisé pour connaître ses ancêtres. C’est le cas notamment de nombreuses célébrités afro-américaines qui ont eu recours au test adn afin d’établir plus exactement de quel pays d’Afrique elles proviennent. Comme ce test est fiable à plus de 99 %, tout le monde peut donc s’en servir pour connaître ses origines, plus précisément ceux de ses ancêtres. Peut-être que vous avez du sang royal qui coule en vous, mais vous ne le savez pas ? Ou peut-être que vous avez eu parmi vos ancêtres un célèbre flibustier, un héros de la Première ou de la Deuxième Guerre mondiale ou encore un richissime industriel ? Seul le test ADN pourra vous aider à éclairer ce point.