Comment choisir un conseiller en gestion de patrimoine

Comment bien choisir votre conseiller en gestion de patrimoine

Le choix d’un conseiller en gestion de patrimoine ne doit pas être fait à la légère. Ce professionnel devra prendre toutes les mesures afin de faire fructifier votre avoir, à court, moyen ainsi que long terme. Voici quelques critères pour bien le choisir.Vérifiez son homologation par les organismes professionnels et le gouvernement

Il n’y a pas de définition officielle du poste de conseiller en gestion de patrimoine, toutefois quelques indices permettent de jauger du sérieux du conseil auquel vous faites recours. Quand il s’agit d’épargne, le professionnel doit absolument adhérer à l’une des associations professionnelles homologuées par l’AMF, c’est le cas d’un gestionnaire de patrimoine comme Palos Management. Bien que certains produits immobiliers sont hors de la surveillance de cet organisme de régulation de la bourse, c’est un plus indéniable. Evitez donc ceux qui ne sont pas enregistrés à l’Orias, le fichier unique des intermédiaires en Finance, Banque et Assurance, recensant tous ceux qui adhèrent aux conditions d’exercice. Lors des litiges, ce label permet de bénéficier des assurances souscrites par le professionnel, ainsi que celles de son association professionnelle.

La structure d’un cabinet

Les cabinets de conseil en gestion de patrimoine sont de petites structures comptant en moyenne trois personnes. On conseille d’éviter les conseillers qui travaillent seul, cela permet par exemple d’avoir toujours un interlocuteur, même lors des périodes congés de votre conseiller. Toutefois, le nombre de collaborateurs n’est pas forcément un gage de qualité. Les cabinets de CGPI comptant 50 personnes dont 90% de commerciaux ne sont pas forcément plus performants que ceux de moins de cinq personnes polyvalentes et compétentes. De plus, ses partenaires et fournisseurs vous permettent de savoir si vous avez à faire avec  un CGPI de qualité : avec quelles sociétés de gestion, quelles compagnies d’assurance, quelles banques travaille-t-il ? Ses prestataires ont quelle réputation dans leurs domaines respectifs ? A-t-il des partenariats avec de grandes entreprises ?

Méfiez-vous des commissions trop importantes

Tout travail mérite salaire, toutefois certains conseillers, ont tendance à se rémunérer plus que de raison. Sur certains sites vous verrez des tarifs très bas. Mais ce low-cost a une face cachée: des conseils et informations très succincts. La rémunération sera faite en plusieurs parties : les frais d’entrée, de gestion puis de sortie. Si vous voulez éviter toute mauvaise surprise, exigez de tous les conseillers consultés les montants ainsi que la décomposition des frais. En général, ils sont dégressifs selon que les sommes confiées augmentent. On peut toutefois négocier les frais d’entrée. Certains conseillers sont payés au forfait.