trouver rapidement un dentiste à Gatineau

La santé des dents de la future maman

Pendant une grossesse, la future maman va connaître de nombreux bouleversements hormonaux qui peuvent avoir une incidence insoupçonnée sous différents aspects corporels. Ces changements alliés aux nausées à gérer durant parfois de longues semaines peuvent avoir un impact sur la santé bucco dentaire et ce de façon subtile.

Périodicité des visites chez le dentiste en temps normal

Tout le monde connaît durant sa vie un trouble bucco dentaire qui l’oblige à se rendre en urgence dans une clinique dentaire. Il est donc préférable de prendre soin de son hygiène dentaire afin de prévenir tout risque d’inflammation ou infection plus sévère. Idéalement, pour toute personne une visite s’impose périodiquement à cycles réguliers tous les 24 mois. Les visites annuelles chez le dentiste à l’âge adulte permettent de suivre et traiter les affections bucco-dentaires courantes, et d’aider le patient à mettre en place une prévention personnalisée. Notamment si une fragilité est constatée (mauvaise position des dents, gingivite). Ces visites entrent également dans le cadre d’un dispositif de prévention plus large. En effet, les affections bucco-dentaires peut être symptomatiques de différentes maladies : cancers, maladies cardiovasculaires, diabète, etc.

Renforcement des visites lors d’une grossesse

Concernant la future maman, une visite de contrôle serait à privilégier durant sa grossesse afin de vérifier l’état de santé afin d’éviter de se rendre en urgence chez le professionnel spécialiste des dents. En cas de moindre douleur ou symptôme d’inflammation, la prise de rendez-vous doit être rapidement envisagée. En effet, le retour à l’état de santé normal peut s’avérer compliqué en raison de l’incompatibilité de certains médicaments et anesthésiants avec le fœtus.
En tout état de cause, la grossesse rend les gencives bien plus sensibles. Auparavant l’adage « une dent, un bébé » terrifiait les futures mamans car il signifiait que la grossesse était obligatoirement synonyme de la perte d’une dent. Il est en réalité bien vain de paniquer : la grossesse n’affecte pas les dents et n’engendre pas de décalcifications mais peut avoir, pour certaines, un petit impact sur les gencives, mâchoires. Concrètement, les bouleversements hormonaux, nausées mais aussi l’augmentation de la salivation font apparaitre des gingivites parfois persistantes car les défenses immunitaires sont malmenées durant cet état de grossesse agrémenté d’une fragilisation des vaisseaux sanguins.
De même les modifications alimentaires dues aux fameuses envies inhabituelles mais persistantes durant la grossesse peuvent être parfois à l’origine de petites caries chez la femme enceinte. Les caries sont impérativement à traiter et à prendre au sérieux dans le sens ou elles peuvent provoquer des infections en libérant des bactéries dans la circulation sanguine pour atteindre ensuite le fœtus. Il est donc préférable de prévenir ce type de problème en se rendant à partir du troisième mois chez son dentiste pour qu’il vous aide à prévenir les caries.
Sinon, si une urgence arrive il est toujours possible de trouver rapidement un dentiste à Gatineau et d’effectuer des soins en cabinet dentaire après un simple appel auprès de l’équipe de centre dentaire.

Soins en cabinet dentaire durant la grossesse

L’anesthésie locale et les radios des dents ne sont pas contre-indiquées pendant ces neuf mois de gestation. Toutefois, les dentistes ne s’occupent généralement que des petites urgences durant les premiers mois de grossesse, notamment en raison du stress engendré par une intervention qui pourrait être néfaste pour la future maman et son bébé. Du 4ème mois au 7ème mois de grossesse, la femme est dans ses meilleures conditions pour recevoir ces soins, en accord avec le dentiste. Un simple appel au centre dentaire permettra de confirmer les dispositions du dentiste et possibilités d’intervention rapide sachant pour autant que seuls les paracétamols sont autorisés pour soulager la douleur. Cependant pour venir à bout d’une infection, des antibiotiques types pénicilline peuvent être utilisés. Les anti-inflammatoires, comme l’Aspirine ou l’Ibuprofène, sont bien entendu interdits pour les femmes enceintes quels que soit le mal à l’origine de la problématique de santé rencontrée. Il ne faut pas s’auto médicamenter mais en parler à au professionnel de santé à défaut du gynécologue obstétricien.