Le test de paternité

Le test de paternité, qui consiste en un test ADN, sert à lever le doute sur les liens de parenté qui peuvent exister entre deux individus. Il peut être utilisé lorsqu’un individu veut prouver son lien de parenté avec un ancêtre présumé, mais le plus souvent il s’agit d’établir une filiation entre un enfant et ses parents. Il peut se faire uniquement si un jugement en faveur d’un test ADN a été rendu par un Tribunal de Grande Instance (TGI).

Où faire un test de paternité ?

Vous avez alors le choix parmi les quinze centres agréés par le Ministère de la Santé pour faire le test. La fourchette de prix est assez homogène parmi ceux-ci et ils sont placés géographiquement de manière à ce que chaque Français puisse s’y déplacer facilement.

Lorsque votre choix s’est porté sur l’un de ces centres, un de leurs techniciens doit prélever un échantillon ADN sur les deux donneurs. D’un point de vue technique, le prélèvement en lui-même n’est pas compliqué puisqu’il suffit de prendre un peu de salive sur les deux donneurs. Généralement, il s’agit de l’enfant, de sa mère et du père biologique présumé.  Les marqueurs génétiques de ces ADN vont alors être étudiés, décrits et confrontés. En effet, un enfant naît avec une partie des branches de chromosomes de ses deux parents. Il est alors très efficace de prouver une filiation entre deux individus par le biais d’un test de paternité de ce type.

Le déroulement du test ADN

Un délai de deux jours ouvrés minimum par courrier est nécessaire pour l’envoi des échantillons au laboratoire choisi. Il faut également prendre en compte un éventuel temps de latence entre la réception des échantillons par le laboratoire et le début de leur étude par les techniciens. Il est important de noter que les laboratoires agréés ferment le samedi.

Le travail d’étude et de compréhension des échantillons et de leurs données peut se subdiviser en trois parties : l’extraction manuelle et chimique des échantillons, la phase d’étude à proprement parler et l’interprétation et la corrélation des données qui amènent au résultat.

Un test qui demande des délais d’attente

Les différentes manipulations de l’échantillon ADN peuvent à tout moment le polluer par un ADN extérieur et le résultat s’en trouverait biaisé.  Les techniciens travaillent donc précautionneusement et cela rallonge la durée de traitement des tests. Il faut alors compter en moyenne trois à quatre jours ouvrés pour l’analyse ADN en tant que telle et son interprétation et ce, peu importe le laboratoire qui aura été choisi. C’est la durée moyenne nécessaire pour l’établissement du processus afin que celui-ci soit exécuté de la meilleure des manières scientifiques possibles.

Lorsque toute la partie étude est terminée, le laboratoire se charge lui-même de l’envoi des résultats. Cela peut se faire de deux manières, la plus rapide étant par mail. Vous recevez les résultats instantanément. La seconde option est par courrier et là, cela mettra deux jours ouvrés minimum pour arriver. Certain organisme comme france paternité propose ces deux méthodes d’envoi.

En conclusion, il y a un délai de deux jours ouvrés pour l’envoi des échantillons au laboratoire, trois ou quatre autres pour l’étude et le traitement de l’information et enfin deux autres au maximum pour la réception des résultats. Au total, il y a huit jours ouvrés de délai, soit entre une semaine et demi et deux semaines de délai total afin d‘obtenir les résultats à un test de paternité. Pour finir, notez que vous gagnez deux jours sur ce délai en choisissant l’obtention des résultats par mail.