investissement locatif

Les étapes de l’investissement locatif : comment procéder

Vous désirez acheter un bien dans le but de payer moins d’impôts ? L’option à choisir pour vous,c’est l’investissement locatif. Voyons ensemble comment procéder afin d’assurer la rentabilité decette opération.

Le choix du dispositif de défiscalisation

Avant d’acquérir le bien immobilier qui vous intéresse, il est important de vous renseigner à propos des dispositifs fiscaux en vigueur. Le but est de trouver celui qui pourra le mieux s’appliquer à votre situation ainsi qu’au type de bien que vous avez l’intention d’acquérir. Ainsi, il vous faudra comparer entre eux les divers dispositifs existants, en considérant leurs conditions d’accès et avantages fiscaux:

Si vous désirez acquérir un bâtiment labellisé BBC et qu’il se trouve au sein d’une grande agglomération, sachez que vous pourrez profiter des réductions d’impôts Pinel. Si votre bien est situé dans une résidence services et que vous comptez le louer meublé, vous pourrez sûrement bénéficier des déductions et réductions fiscales Censi-Bouvard.

Trouver son logement

Il est crucial de trouver un bien immobilier pouvant répondre aux exigences des futurs locataires mais aussi aux vôtres. A long terme, il se peut que vous soyez amené y vivre ou bien à loger des proches ou au contraire que vous soyez amené à effectuer une intéressante plus-value. Il est important donc de définir avec attention les différentes caractéristiques du logement acheté : cadre extérieur, meublé ou non, superficie, etc …

Le financement de votre investissement locatif

Pour financier de votre projet immobilier il vous faudra certainement mettre un apport personnel sur la table. Idéalement, cet apport devrait représenter 15 à 20 % du montant total de l’investissement immobilier. Si vous avez cette somme, les institutions bancaires vous proposeront de bonnes conditions pour votre emprunt. Mais, il est tout à fait possible sans apport personnel d’investir dans l’immobilier locatif. Mais vous devez prendre soin de calculer votre capacité d’emprunt, pour connaître le montant des mensualités de remboursement maximal pour votre prêt immobilier. En pratique, ces mensualités ne doivent pas excéder 30% de vos revenus mensuels. La déclaration des impôts et la perception des réductions. En fonction du dispositif choisi, au moment de remplir votre déclaration d’impôt après la mise en location du bien, il vous faudra renseigner plusieurs feuillets : le n°2042 C (déclaration de revenus complémentaires), le n°2044S (déclaration des revenus fonciers) et le n°2044EB (engagement du bailleur). Ce sont les informations qui ressortiront de ces formulaires qui permettront de calculer votre réduction.