Assurance habitation

L’assurance habitation pour être à l’abri des incidents coûteux

Souscrire une assurance pour ses biens immobiliers est le moyen le plus sûr de se prémunir des aléas de la vie. Quand on sait qu’un dégât des eaux est vite arrivé, même avec toutes les précautions imaginables et que les coûts qui en découlent peuvent être exorbitants, une assurance habitation se révèle salutaire.

Comment évaluer vos besoins en termes d’assurance?

Si dans certains pays européens comme la France, l’assurance habitation est une obligation, que le bien immobilier soit habité ou non. Ailleurs, comme au Québec, il s’agit plutôt d’une protection raisonnée afin de ne pas se ruiner suite à des dépenses imprévues ou d’un évènement fortuit. Mais pour pouvoir en profiter au maximum, il faut trouver le meilleur contrat adapté à votre situation. Ne maîtrisant pas les tenants et aboutissants du domaine de l’assurance, nombreux sont les propriétaires qui n’arrivent pas à décider s’ils devraient prendre une assurance pour les risques simplifiées ou assurance tout risque par exemple. L’étendue des garanties offertes et ce qu’elles impliquent en réalité, les prix, la qualité du service, etc. sont autant de critères à tenir en compte. Pour s’y retrouver plus facilement, il est conseillé de faire appel à des courtiers qualifiés en assurance habitation pour les propriétaires qui seront à même de trouver la formule la plus intéressante pour vos finances.

Assurer un logement occupé

Une assurance habitation couvre de facto les biens matériels et la responsabilité civile de l’assuré, autrement dit les personnes à sa charge et vivant sous son toit ainsi que vos animaux domestiques. Cette garantie permet d’absorber les coûts en cas de vol, d’incendie, de grêle ou encore de vents violents. Les biens matériels comme les appareils électroménagers et électroniques, les bijoux, les meubles, les pièces de collection et même les vêtements et les logiciels sont aussi couverts. On sait tous combien il revient cher de se refaire une garde-robe ! Sans compter la valeur sentimentale de certains biens, qui n’a pas de prix. Aussi, l’assurance habitation requiert que chaque objet valeureux de votre logement soit listé dans un inventaire avec leur prix d’achat (factures et notice avec numéro de série visible) ou une valeur approximative. Des photographies et des enregistrements vidéo peuvent être pris à l’appui. Certains biens en dehors du logement assuré peuvent aussi bénéficier d’un remboursement mais seulement à hauteur de 10% du montant de garantie. Ainsi, il vous sera plus rentable en cas d’incident malheureux, d’installer un sauna intérieur plutôt que de le laisser dehors étant donné son prix. Mais en tant que propriétaire non averti, on ne tient pas souvent compte de tous ces détails. Votre mandataire en assurance passera votre patrimoine au peigne fin pour en dégager l’estimation la plus intéressante pour vous.

Protéger un logement vide

Elle couvre notamment les murs bâtis de la maison et de toutes ses dépendances (cabanon, garage détaché, etc.). En assurance, le montant requis pour le bâtiment correspond au coût pour reconstruire toute l’habitation si elle était entièrement détruite. Ce montant diffère souvent de la valeur marchande réelle de l’habitation et de son évaluation mesurée aux éléments de la taxation. Bien entendu, il existe des exclusions communes à tout contrat d’assurance. Elles concernent les inondations dues au débordement d’un cours d’eau, les glissements de terrain, les tremblements de terre et éboulements, la pollution, les dommages liés aux biens illégalement acquis, les conséquences des actes criminels de l’assuré, les sinistres imputables à la guerre, au terrorisme ou au risque nucléaire. Tous ces détails vous seront exposés par votre courtier, afin d’éviter les mauvaises surprise et que vous puissiez protéger au mieux tout ce que vous chérissez.