France Pac Environnement leader de l’énergie solaire et photovoltaïque

France Pac Environnement leader de l’énergie solaire et photovoltaïque

En terme de développement durable en faveur de la protection de l’environnement, le moyen de locomotion est fortement remis en question pour limiter les gaz a effet de serre. Cependant, le changement est très long en la matière. Heureusement, il existe d’autres initiatives qui rencontrent un réel succès comme celui des centrales solaires qui produisent de l’énergie propre. Force est de constater que cette énergie est renouvelable mais elle est surtout abondante. Au point que cela intéresse le plus grand producteur national à savoir EDF qui s’engage à racheter cette production réalisée à petite échelle par les petits consommateurs qui n’ont qu’un besoin bien souvent limité qu’au strict foyer domestique. C’est ainsi que l’installation d’appareillage de panneaux adaptés peut devenir un réel investissement financier. D’autant que, comme l’affirme Mickael Guez, Directeur Général à la tête de l’Entreprise FRANCE PAC ENVIRONNEMENT, spécialisée en la matière, le prix de la matière première à savoir le panneau en silicium, enregistre une baisse à hauteur de 15% effectivement en rapport avec le prix de la marchandise afin de permettre aux particuliers d’accéder à l’autosuffisance énergétique.

Qu’est ce qu’un panneau en silicium ? Est il accessible financièrement ?

Les nouvelles technologies se mettent au service du vert afin de respecter l’environnement puisque le changement climatique demeure un défi majeur qu’il n’est plus possible d’ignorer de façon macro ou micro-economique et ce à l’échelle mondiale. Un panneau solaire possède  donc des capteurs solaires thermiques qui engrangent la chaleur et le rayonnement naturel issus du soleil avant d’être transportés grâce à des fluides transmetteurs de cette énergie ainsi recueillie. Le silicium est un excellent conducteur provenant du quartz. Sa particularité est de changer la lumière en électricité

Depuis juillet 2016, les prix moyens de cet assemblage sous forme de panneaux à réellement chuté notamment du fait de la vente de produits d’origines chinoises obligeant les producteurs à revoir leur tarification relative au prix moyen. En effet, les pays asiatiques ont décidés de rattraper leur retard en matière d’équipement. C’est ainsi la course à l’éveil et donc à la production. Il y a donc maintenant suffisamment d’usines capables de produire le silicium de qualité dite « solar ».  Aussi la matière première connait elle enfin un prix défiant toute concurrence en faveur de la vente du module aux alentours de 40centimes d’euros / w tant depuis l’export asiatique que l’import européen dont la tendance est forcément à l’alignement.

Le jeu du marché de libre concurrence profite ainsi au consommateur.

Le retour sur investissement est attractif.

Aussi est il étonnant de constater que finalement peu d’audits aient été réalisées en faveur de « l’investissement vert » c’est-à-dire vers des sources d’énergies alternatives. Et c’est bien regrettable car l’on peut penser que le coût d’installation et de dépense rendent très onéreuses cette installation. Or, tout au contraire, il devient très intéressant de comparer notre consommation actuelle ayant des répercutions dramatiques sur notre état de santé via une détérioration environnementale palpable. Effectivement, puisque le type de consommation actuel, ses répercussions et ses coûts à terme ne sont plus envisageables, il y a enfin une réelle prise de conscience  de la part des pouvoirs publics qui soutiennent enfin cet investissement afin de favoriser une transition idéale vers un modèle à faible taux d’émission de carbone. Après la mise en œuvre du crédit d’impôt qui a été supprimé, il est encore possible de bénéficier d’un taux réduit de TVA porté à 10% pour les installations solaires photovoltaïques de moins de 3kwc. Au-delà, s’appliquera une TVA au taux de 20%. Au delà, certaines des entreprises, ayant conscience de l’urgence de la situation, continuent à promouvoir le changement en faisant valoir la forte attractivité de l’investissement photovoltaïque. En effet, cette mise en place assure un retour sur amortissement de l’ordre de 6% de gains espérés grâce à la revente de la production et ce, dès les 4 à 6 mois après la première facture. Cet avantage chez soi a le mérite d’être un placement fiable puisqu’il n’est pas coté en bourse et se présente sans risque financier sachant que l’entreprise EDF s’engage contractuellement durant 20ans à racheter cette énergie.